Acceuil Mots clés Article taguer avec "bilan materiel"
Tag:

bilan materiel

Jour 200 – Le bilan matériel
  • 3 paires de plaquette de frein. Ça chauffe un peu en montagne.
  • Vol de ma casquette à Sofia en Bulgarie suite à une rencontre un peu brusquée, puis perte d’un teeshirt, d’un calcon de vélo, d’une paire de chaussettes et d’une casquette en Thaïlande. Et tout ça grâce à mon inattention.
  • Fuite d’air dans mon matelas gonflable en Thaïlande. Ça va pas être toujours de ma faute non plus, c’est de la malchance. Réparation avec une colle miraculeuse et une rustine.
  • Câble de vitesse cassé au Laos, ça c’est pareil ça arrive. Heureusement j’avais un câble de vitesse dans les sacoches.
  • Une crevaison en Turquie. Mon pneu arrière est aujourd’hui bien usée, il faudrait que j’inverse l’avant et l’arrière prochainement.
  • Un rayon cassé, je ne sais pas où ni comment. Mais changement fait rapidement.
  • Et quelques voilages, sur la roue arrière suite à la casse du rayon et avant suite à deux arrêts violents dans des voitures. (Voir l’article sur Bangkok).
  • Maintenant, la tente… en ce 200 eme jour tout se passait comme une soirée parfaite, un auvent pour m’abriter et une vue sur les montagnes laotienne, aussi idyllique que cela puisse paraître. Cuisson de mes nouilles chinoises au feu de bois, la nuit arrive. Je monte ma tente. La nuit s’annonce avec beaucoup de vent, et monter une tente quand il y a du vent est la chose que je déteste par dessus tout. Bon bref, le vent se calme je me dépêche de la mettre en place. A moitié montée, une bourrasque de vent l’emporte violemment et l’écrase contre les barres du auvent … Les barres de ma tente cassés à deux endroits. Sans ses barres, ma tente ne tient pas debout. Avec du bambou, de la corde et une prière, j’essaye de la faire tenir. Elle tient debout… mais ne fera pas une seconde nuit. Pour vous donner une image, en étant couché, la toile me touche le nez a chaque coup de vent, alors que normalement je peux m’assoir dedans.

Du coup changement d’itinéraire, je devais passer par Phonsavan, mais je n’ai pas le choix de rejoindre la capitale du Laos (Vientiane) un peu plus au sud pour une nouvelle tente ou une miraculeuse réparation. J’avais déjà cassé une barre en Turquie et un réparateur, après 2 heures d’acharnement, à réussi à me faire un truc qui tient. A moins de retrouver les mêmes barres de tente je pense que ce sera l’achat d’une tente.

Voilà un 200 eme jour de voyage plein de rebondissements,mais tout ça c’est l’aventure !

9 mars 2018 1 Commenter
10 Facebook Twitter Google + Pinterest