Acceuil Tour d'Eurasie Jour 71 – Prendre une marchroutka pour aller à Mtskheta.

Jour 71 – Prendre une marchroutka pour aller à Mtskheta.

par JordyAdventure 30 octobre 2017 3 Commentaires

    J’aimerais vous entendre lire ce titre d’article.

    Tout simplement, Mtskheta est une ville à 20 km de la capitale que nous avons visité et c’est l’une des plus vieilles villes de Géorgie. Il y a des monuments et des petites randonnées à faire pour atteindre des points de vue sympathiques.

    Ensuite, les marchroutka sont des mini bus jaunes ou blancs qui sionnent la ville et les alentours. Il y en a partout dans la ville et sont généralement pleins. Il faut le prendre pour comprendre l’authenticité de ce transport en commun qui vient tout droit de Russie.

    Mon arrêt d’une semaine dans la capitale Géorgienne a fait du bien. Des journées à ne rien faire , des visites de la ville et de ses alentours.

    Maintenant il est temps de repartir. Ça fait un peu bizarre, mais les habitudes de voyageurs reviennent très vite.Je parcours donc les 70 km qui séparent Tbilissi de la Frontière arménienne très rapidement, du fait que ce soit plat et que le vent soit très calme. A peine passé la frontière qu un taxi me proposait déjà de m’emmener dans la capitale arménienne. Il a essayer de me convaincre en me disant que c’était extrêmement dur et montagneux. Je lui ai dit que c’est justement ce que je voulais. Il est reparti dépité.

    Bref en tout cas, il n’avait pas tord. 5 kilomètres de plat puis montagne à ne plus en finir durant 3 jours. Monter à plus de 2 000 mètres d’altitude pour redescende sous les 1 000 mètres commence à être quelque chose de classique et habituel. Un petit thé offert dans une épicerie du village puis des fruits offerts sur la route désertique et ça repart.

    Malgré tout cela, ça n’aura pas été aussi simple que prévu. Un vent défavorable et mes genoux qui me font des douleurs. Je suis donc aujourd’hui à Erevan (capital arménienne) pour 2 nuits afin de repartir sans les douleurs. Et la solution sera de mouliner d’avantage.

     On m’a prévenu que le chemin que j’allai prendre pour aller en Iran n’était pas le plus simple. Mais j’attends l’Iran avec impatience.

 

Niveau matériel il y a du nouveau, un panneau solaire et des chaussettes neuves.

3 Commentaires
3

Tu aimeras peut-être aussi

3 Commentaires

dumartin 30 octobre 2017 - 21 h 08 min

Tu nous remplie de bonheur à chaque mail con resoie courage jordy on te suis de très loin courage mon grand

Reply
Solange 31 octobre 2017 - 8 h 23 min

On attend des récits avec impatience .on aime beaucoup te lire . Fais attention à toi bises courage l’Iran sera bientôt la.

Reply
JordyAdventure 31 octobre 2017 - 19 h 56 min

Merci beaucoup !
Bisous

Reply

Laisser un commentaire