Acceuil Tour d'Eurasie Jour 38 – Quand la route s’assombrit

Jour 38 – Quand la route s’assombrit

par JordyAdventure 27 septembre 2017 9 Commentaires

    Après avoir passé 1 mois de pur plaisir, me voilà sur un enchaînement de petites mésaventures. Après avoir quitté le Kosovo, une personne ne parlant aucunement anglais ni français comprend que je cherchais un endroit pour camper (je sortais d’un village en direction des champs). Je comprends vaguement, mais il m’a dit, dans un premier temps, de poser la tente sur la route , je lui ai dit que c’était bof quand même , ensuite il m a montré un coin d’herbe mais ça faisait environ 20 % de dénivelé. Ensuite il me montre le jardin d’une maison , je lui dit que c’est une bonne place mais qu’il vaudrait quand même mieux que j’ai l’autorisation de la

personne. Enfin j’essaye de lui dire cela mais lui dire avec des gestes c’est pas simple. Au bout de quelques minutes il a arrêté un scooter, une voiture , et la moitié du quartier était dans la rue. Au final, une personne qui parle anglais m’a offert une chambre et une personne qui parlait français aussi . Bon j’ai choisi celui qui parlait Français. La soirée fût géniale, j ai pu goûter a du cochon qu’il faisait lui même. Discuter sur les anciens conflits dans la région. Et le lendemain matin dans cette petite ferme isolée, il m’apporta des viennoiseries jusque là tout ce passait bien. Les propos de cette homme virait bizarrement vers le sexe. Il m’a clairement demandé si  » je voulais prendre du plaisir avec lui  » … son insistance était de plus en plus importante …
« Il est temps que je parte la pluie arrive ! »

Pas seulement un mal être. Je vous explique le contexte : un couteau de la taille de ma main était présent sur la table ( je ne savais pas pour quelle raison , il était déjà présent hier lors de mon arrive, mais c’est peu rassurant ), j’étais dans une ferme isolée de toute civilisation, et durant le rangement de mes affaires il avait des billets dans les mains . Pourquoi , pour qui …. Je ne veux rien savoir de plus, je pars. Un peu de manipulation à la parole. Et j’ai pu sortir de cette endroit. J’aurais du choisir la maison de la dame qui parlait anglais.
Maintenant, éviter les hommes seuls si je suis seul! (si contexte peu rassurant)

     Le lendemain je retrouve mon compagnon de voyage. Lui expliquant ce qu’il m’est arrivé, cela l’a bien fait rigoler. Une journée de vélo classique mais un mal de ventre gênant … j’ai vomi toute la soirée. Le lendemain 50 km , 25 le matin , 25 le soir. Un mal de ventre terrible. Je soupçonne une eau contaminé dans une fontaine …
Maintenant que de l’eau du robinet.

     Le surlendemain j’allais beaucoup mieux , j’avais repris des forces et des couleurs. Arrivée à Sofia pour une balade de la capitale Bulgare.
Une petite pause en mangeant une part de pizza dans le centre de Sofia. Un homme regardait nos vélos. Bon à force, on commence à s’habituer à la curiosité des gens. Rien d’anormal jusque là. Mais cet homme me suivait aussi partout. Lors de mon achat des parts de pizza, il me suivait . Une fois sorti, il me suivait. Il rodait autour de nous. Je signale à mon compagnon de voyage que ce mec est louche . Mais bon … les gens bizarres c’est quelque chose d’international.

Et quelques minutes plus tard il poussa violemment le vélo de mon compagnon par terre. N’étant pas sûr que ce soit son envie ou seulement par accident (ce qui nous étonnait beaucoup ) nous n’avons pas cherché plus loin. Il reparti. 2 minutes se passent et le revoilà , regard extrêmement froid , démarche déterminé dans notre direction, il se met à parler d’un très bon français :  » vous êtes des collabos ! » « Vous avez des visages de Nazis  » « lève toi et bat toi si t’es un homme « . Ni mon collègue ni moi n’avons la mentalité ni l’envie de se battre pour rien. Il commença à me toucher le visage, je me suis levé. Il a ensuite tenté de frapper une fois, deux fois (j’esquive pas mal n’empêche ) , j’ai attrapé son bassin pour le mettre à terre, mon collègue lui a en même temps sauté au cou et très rapidement il a fini au sol (enfin on a tous fini au sol, d’ailleurs je soupçonne les pavés de la ville de Sofia de m’avoir égratigné le genou et le nez ).
Mon collègue qui a pu le tenir , criait « frappe le, frappe le… «  et étant en plein centre ville de Sofia très vite les commerçants ont calmé notre bousculade . Il est parti rapidement en courant et avec ma casquette…
     Un œil rouge pour mon compagnon et le nez éraflé et une petit bosse sur la tête pour moi. Vraiment rien de méchant. Nous aurions pu croiser cette personne n’importe où. La Bulgarie n’y est pour rien, d’ailleurs il a certainement vécu en France; sa façon de parler en français était parfaite.

     C’est la vie !

     Par contre le point positif est que je suis actuellement chez un bulgare qui s’occupe de nous comme un père. Dans quelques jours je vais, pour la première fois de ma vie, quitter le continent européen, et je vais entrer en Asie !

     La période un peu galère , le temps un peu gris m’a un peu coupé l’envie de prendre des photos. Je ferai un petit résumer de la Bulgarie une fois la frontière passée.

9 Commentaires
1

Tu aimeras peut-être aussi

9 Commentaires

perruchet michel 28 septembre 2017 - 19 h 29 min

Il y a l’aventure et les aventures qu’on préfèrerait ne pas ne pas vivre. Enfin là tu t’en es bien sorti et c l’essentiel! En mire la Turquie et le Bosphore. Bonne continuation et bonne découverte de la Corne d’Or. Amicalement

Reply
JordyAdventure 3 octobre 2017 - 4 h 53 min

Le voyage c’est pas seulement des moments de plaisirs. C’est parti pour la Turquie !! 🙂

Reply
Valérie anne Berlo 30 septembre 2017 - 6 h 08 min

Courage !! Fait attention à toi ca aurais pu plus mal finir tu t’en sort pas trop mal ( sauf ton nez ^^) et welcome l’Asie !!!

Reply
JordyAdventure 3 octobre 2017 - 4 h 50 min

Je vais apprendre le Kung Fu en Chine ! 🙂

Reply
Foulley 4 octobre 2017 - 13 h 28 min

Très bonne idée !! Fais attention à toi bisous

Reply
Foulley Sonia 4 octobre 2017 - 13 h 29 min

Varzy

Reply
Foulley Sonia 4 octobre 2017 - 13 h 30 min

Mon téléphone pete un câble

Ghislaine Larcher 30 septembre 2017 - 21 h 49 min

Nous sommes toujours aussi ravis de te lire et suivre tes aventures..nous avons l’impression d’y être mais cette fois ci tu nous as bien fait peur dans cette mésaventure ..!!nous espérons que la suite sera plus propice à de plus belles rencontres ..restes prudent ..et toutes nos pensées t’accompagnent dans la poursuite de ton grand périple ! !bon courage ! !

Reply
JordyAdventure 3 octobre 2017 - 4 h 49 min

Merci beaucoup 🙂

Reply

Laisser un commentaire