Acceuil Tour d'Eurasie Jour 336 – La Russie, un cadeau !

Jour 336 – La Russie, un cadeau !

par JordyAdventure 22 juillet 2018 0 Commenter

     Après avoir passé le contrôle frontalier le plus long me voilà dans le plus grand pays du monde durant 1 mois. On a une image, on entend des choses mais finalement on connaît très peu la Russie. Mis à par Moscou, saint Petersbourg le lac Baïkal et la Sibérie se sont les seuls endroits que je connaissais de nom.
Ensuite les russes, mis à par qu’ils ont toujours le rôle du méchant dans les films, je ne savais pas encore l’accueil que j’allais avoir. Je m’attendais à un style Europe de l’Ouest.

       Effectivement tant que je ne descends pas du vélo , pas un signe, pas un bonjour, quelques regards sombres,… mais une fois le pied à terre, ils caches pas leur curiosité et se mettent rapidement à me poser beaucoup de questions intéressantes et poussées. C’est le premier pays où autant de personnes me posent des questions qui parfois même s’approchent de la philosophie de mon voyage . C’est intéressant et ça surprend. Excepté Moscou et st Petersbourg il y a très peu de touriste! Au premier abord on pense que je suis un touriste russe à vélo , et quand je leur dis que je suis français et que je leur explique ce que je fais ils sont surpris et même fascinés. Le selfie devient une obligation. Ils sont très tournés vers l’Europe et notamment la France. Ils connaissent beaucoup de choses sur nous et je connaissais très peu de leur pays. C’est presque gênant.

      Quelques minutes de discussion suffisent pour qu’ils deviennent d’une générosité et d’une gentillesse exceptionnelle. Une fois pris dans leur grappin, ils vous mettent sous leur ailes. A deux reprises dans deux villes différentes on m’a laissé les clefs de leur maison pour la nuit. Niveau confiance on est au maximum là.

       Mon avis sur les russes après y avoir passé un mois , ils ne sont pas du genres à être tous polis et souriants au premier abord mais cette façade disparaît rapidement et ils deviennent d’une gentillesse exceptionnelle.

      Au niveau vélo il ne faut surtout pas s’aventurer sur les routes principales qui sont extrêmement dangereuses. Les vélos ne sont pas très appréciés et ils rasent de manière dangereuse. Pour ce qui est des routes secondaires elles sont en mauvaise état souvent mais la circulation se fait rapidement disparaître pour laisser place à un moment agréable où l’on traverse des petits villages rivières champs forêts…. c’est vraiment agréable d’y rouler. Et pour ce qui est du camping sauvage, il fait parti des pays les plus simples. Il y a beaucoup d’espaces vierges et tranquilles … Mes nuits sont parfaites. Il y a juste un peu trop de moustiques mais bon du coup je m’adapte j’essaye de manger dans les villes et de trouver un endroit pour camper après pour être derrière une moustiquaire quand je ne bouge plus. On s’adapte.

      Mon visa se termine dans une semaine, je suis à saint Petersbourg. La dernière et certainement l’une des plus belles villes de Russie. C’est une ville d’artistes et ils en ont fait leur terrain de jeu.
Il y a beaucoup à voir, je n’aurai pas le temps de m’ennuyer

       Saint Petersbourg est la porte vers l’Europe. Je vois ici , l’Italie, Paris, Budapest… Lorsque je quitterai la ville deux jours de vélo suffiront pour retrouver l’union européenne, retrouver ma carte sim et surtout réutiliser l’euro. Si pendant tout ce passage en Asie perdre un billet de 1 000 10 000 ou même 100 000 ( 2 euro en Iran ) n’était d’aucune gravité … la il va falloir que je retrouve la valeur de nos billets.
Il va falloir aussi que je m’habitue à ne plus avoir un porte monnaie plein de liasses et les mains pleines de billets pour acheter un pain.

Tu aimeras peut-être aussi

Laisser un commentaire